geothermie
Publié le - 3557 vues -

Les différents captages

Il existe 3 différents types de captage : 

  • Les capteurs horizontaux :

Ce dispositif se sert de la chaleur de la terre proche. Ces capteurs sont installés entre 60 et 120 cm de profondeur sur une surface égale à 1,5 à 2 fois la surface à chauffer. Ils sont sous formes de tubes sous pression qui permettent de faire circuler le fluide frigorigène.

L'installation a l'avantage de ne pas gêner l'exploitation du terrain. Il est donc possible de jardiner ou de planter des arbres. Ces derniers devront tout de même être plantés à une distance minimale de 2 mètres des tubes.

 

  • Les capteurs verticaux :

Ce système collecte des calories en profondeur à l'aide d'une sonde géothermique. Les capteurs sont enterrés au moyen de forage entre 50 et 130 mètres de profondeur. L'avantage de cette profondeur c'est que la température est la même toute l'année. Il s'agit de tubes sous pression qui permettent le passage du liquide frigorigène. Etant donné que l'installation ne nécessite que peu de place, elle conviendra aux terrains ne pouvant accueillir de capteurs horizontaux.

 

 

 

 

  • Sur nappe phréatique :

Ce procédé consiste à récupérer des calories venant de l'eau des nappes phréatiques à la température de 10°C. On atteint ces nappes par forage à plusieurs mètres de profondeur. Grâce à la pompe à chaleur on obtient de l'eau pouvant aller jusqu'à 60°C pour le chauffage et entre 15° à 30°C pour l'eau chaude. On peut également récuperer l'eau des lacs, des ruisseaux,etc... Cette technique est appropriée pour les terrains ne pouvant accueillir les deux autres procédés.