geothermie
Publié le - 2732 vues -

Produire efficacement de la chaleur avec des pompes à chaleur géothermiques

Choisir les pompes à chaleur géothermiques, c'est produire de la chaleur de façon naturelle et écologique. Elles permettent de remplacer les chauffages classiques tout en produisant de l'eau chaude sanitaire. Les points à retenir.

 



 

Pompes à chaleur géothermiques : économiques et écologiques
Les pompes à chaleur géothermiques contribuent efficacement à la réduction des dépenses énergétiques et des émissions de CO2. Elles permettent d'économiser jusqu'à 60 % d'énergie par an. En utilisant la géothermie, on peut récupérer de la chaleur dans le sol pour combler le chauffage domestique. Les PAC géothermiques ou au sol disposent de capteurs installés à même le sol pour assurer une température de chauffage stable en été comme en hiver.
Généralement, le chauffage par géothermie est composé de trois éléments essentiels. Il y a à priori les capteurs de chaleur servant à récupérer la chaleur de la terre. Ils sont enfouis dans le sol à l'extérieur de la maison, à une profondeur bien précise. Vient ensuite la pompe à chaleur, l'élément recevant directement les calories de la chaleur pour réguler la température selon les besoins de chacun. Enfin, il y a l'émetteur de chaleur qui redistribue la chaleur provenant de la pompe à chaleur pour chauffer à la fois l'intérieur de la maison ainsi que l'eau d'un ballon d'eau chaude.
Par ailleurs, on distingue les pompes à chaleur géothermiques à capteurs horizontaux, à capteurs verticaux et à capteurs sur natte phréatique. Quel que soit leur type, les PAC permettent de maintenir une température constante à l'intérieur d'une maison.


Types de chauffages géothermiques
D'abord, il y a les chauffages géothermiques à capteurs horizontaux équipés de tubes de polyéthylène ou de cuivre gainés de polyéthylène. Ils sont enterrés dans le sol sous forme de boucles horizontales à faible profondeur entre 0,60m à 1,20m. L'installation nécessite un terrain ensoleillé et peu pentu. De plus, le capteur doit être placé au-dessous d'une surface assez plane et perméable pour que la chaleur du soleil puisse être récupérée facilement. Côté prix, ce modèle coûte moins cher que les modèles à capteurs verticaux et convient aux maisons individuelles.
Les chauffages à capteurs verticaux sont dotés de 2 tubes de polyéthylène en forme de U enfouis jusqu'à 8m de profondeur. Le tout est scellé dans un forage en ciment pour mieux retenir la chaleur. Contrairement au premier modèle, l'installation des chauffages à capteurs verticaux nécessite une surface de terrain moins importante, mais coûte un peu cher.
Enfin, il y a les chauffages à capteurs sur eau de nappe. Ils puisent de l'énergie dans l'eau de nappe phréatique à une faible profondeur captée par forage. L'eau de nappe ainsi utilisée est ensuite déversée dans un plan d'eau, dans une rivière …
Bref, les PAC ne permettent pas uniquement de chauffer l'intérieur d'une maison, mais elles assurent également le chauffage d'eau chaude sanitaire ou d'une piscine.
Source : http://www.monisolationecologique.com/